Faire construire sa maison en campagne

Les Français aiment à rêver de leur future maison de campagne dans ses moindres détails: une maison qui serait bien à eux, refléterait leurs goûts personnels et ne ressemblerait pas tout à fait aux maisons voisines.

Avantages de faire construire à la campagne:
Le libre choix du terrain et de l’emplacement, un plan intérieur étudié dans ses moindres détails pour s’adapter aux goûts et au genre de vie de chacun, la possibilité de prévoir une construction en plusieurs étapes, suivant le budget dont on dispose.

Inconvénients :
Un budget relativement important et soumis à des augmentations difficilement prévisibles, des délais assez longs pour les formalités et la construction elle-même,  l’obligation de suivre des normes officielles, une surveillance du chantier parfois fastidieuse, surtout si la maison est construite assez loin du domicile principal.

L’achat du terrain

Avant d’acheter un terrain, il faut d’abord se renseigner sur la possibilité d’y construire une maison.

Choisir le terrain pour la future construction
Il existe en effet des interdictions sans appel : Le permis de construire peut être refusé catégoriquement si la viabilité (eau, électricité…) est impossible. Le permis de construire peut être refusé si le terrain est situé dans une zone protégée ou s’il est d’une profondeur insuffisante qui varie suivant les cas.

Le permis de construire peut être refusé pour la construction de certains types de maison sur un terrain classé. La maison devra avoir l’aspect et les dimensions définis par le ministère de la Construction. Le permis de construire peut être refusé si le terrain doit être utilisé autrement, d’après le plan d’urbanisme régional, pour la construction d’une route, par exemple.

Les formalités: >Avant de signer l’acte de vente, il est donc indispensable de se renseigner à la mairie de la commune dans laquelle est situé le terrain pour l’obtention d’un certificat d’urbanisme.

Un géomètre expert peut se charger de cette formalité. L’obtention préalable d’un tel certificat n’est pas obligatoire, sauf dans le cas de certaines divisions de terrains. par exemple si le terrain proposé fait partie d’un lotissement, le certificat d’urbanisme doit être fourni par le vendeur.

A savoir :
Qu’il soit vendu par la municipalité, par un particulier ou par une société, un terrain qui fait partie d’un lotissement doit généralement être construit dans un délai fixé à l’avance (3 ou 4 ans, le plus souvent).
Ce délai varie d’ailleurs suivant les localités. Cet impératif peut être une gêne pour un budget.

Les qualités du terrain

Son exposition : Une salle de séjour devra être exposée au sud ou est-ouest pour recevoir un bon ensoleillement. Une cuisine pourra l’être au nord, mais jamais à l’ouest à cause d’une trop grande insolation. Les vents dominants sont aussi d’une grande importance, surtout lorsque le terrain n’est pas protégé par des constructions voisines ou par des arbres.

Sa nature :
Il est préférable de fuir les terrains très humides (au fond d’une cuvette ou sur un lieu de passage des eaux de ruissellement), les tourbières, les mines, les carrières. II faut savoir que les sols vaseux, argileux, granitiques et limoneux réclament des fondations onéreuses. Le sable, le gravier et le calcaire léger font les meilleurs sols.

Sa forme :
C’est l’architecte qui pourra le plus facilement donner un avis à ce sujet. Certains terrains sont de forme si bizarre qu’une maison y est difficile à construire (terrains très longs ou oblongs, par exemple).

Sa situation :
En étudiant le terrain il faut imaginer la maison future. Elle sera peu « vivable » si elle est située à proximité d’une ferme d’élevage à cause des odeurs, ou tout près d’une petite industrie à cause du bruit, de la fumée, ou même des odeurs suivant les cas. Une route très fréquentée est source de bruit et de poussière.

Sa viabilité :
Même si le réseau électrique n’est pas très loin, amener le courant jusqu’au terrain est souvent onéreux.

De même pour l’eau de la ville :
Lorsque le terrain est isolé, il est indispensable de demander à un puisatier si un puits peut y être creusé ou si le puits existant fournit suffisamment d’eau.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.