De nouveaux débouchés s’offrent aux diagnostiqueurs

Le cabinet d’étude Xerfi annonce que l’horizon semble enfin s’éclaircir pour les acteurs du diagnostic immobilier. Après le repli enregistré en 2012 et 2013, les diagnostiqueurs chargés de mesurer la performance énergétique et la conformité des bâtiments souffriront moins l’année prochaine.

L’horizon semble enfin s’éclaircir pour les acteurs du diagnostic immobilier. Les opérateurs qui ont survécu à la période tourmentée de 2012/2013 peuvent en effet nourrir de solides ambitions face à l’amélioration de leur environnement. Le maintien des transactions immobilières sera évidemment un facteur de soutien au débouché traditionnel du logement. Mais c’est surtout l’ouverture de nouveaux marchés, notamment celui des copropriétés, qui constitue un réel motif d’espoir. Plusieurs défis restent cependant d’actualité : défendre les marges face aux pressions tarifaires sur le segment du diagnostic traditionnel, et accéder aux activités plus techniques et à plus forte valeur ajoutée (conseil, prestations BtoB, etc.). Dans ce contexte, quelles sont les perspectives de croissance pour les diagnostiqueurs immobiliers d’ici 2016 ? Quelles initiatives prendront les opérateurs pour profiter des évolutions en cours ?

Nouveau recul en 2014?
Après une baisse de 4 % du chiffre d’affaires des diagnostiqueurs immobiliers en 2013. Le marché du diagnostic immobilier a déjà connu un retrait de 3 % en 2012 et 2013, le ralentissement des transactions immobilières et le manque de fiabilité des DPE ou diagnostics de performance énergétique qui a été dénoncé par l’association des consommateurs avais entraîner inéluctablement un recul encore plus significatif du marché. De plus, les analystes prévoyait une baisse de 7 % des ventes de biens immobiliers en 2014, notamment pour l’immobilier ancien. Le nouveau DPE qui sera mis en vigueur dès le début de l’année prochaine jugé plus fiable devrait améliorer l’image des professionnels de diagnostic.

Le secteur affecté par le marché immobilier
La difficulté que rencontre le marché immobilier en France touche directement le marché du diagnostic. En effet, la situation stagnante de l’immobilier affecte les professionnels du diagnostic qui ne réalisent plus que 85 % du chiffre d’affaires prévu pour les diagnostics immobiliers obligatoires liés à une vente ou à une mise en location. Seuls 2 % du chiffre d’affaires représentent les prestations relatives à la performance énergétique depuis que le manque de crédibilité du DPE a été dénoncé. La rude concurrence du secteur contraint également des diagnostiqueurs immobiliers à se démarquer des autres en baissant leur prix, ce qui entraîne forcément un effondrement des tarifs pour les diagnostics. Si le diagnostic de performance énergétique a été fortement critiqué, le diagnostic immobilier concernant les risques naturels, l’amiante, les termites ou la surface habitable est également sujet à caution.

Les mesures pour faire face à la crise
Face à la crise du secteur du diagnostic immobilier, nombreuses dispositions ont été énoncées comme la mise en place d’un nouveau diagnostic de performance énergétique ou l’application de nouvelles méthodes de calcul du DPE. Prodiagnostic propose un contrôle plus performant au niveau des professionnels du secteur contribuant ainsi à une croissance en compétence des diagnostiqueurs. La performance d’un expert lui permettra de se distinguer des autres acteurs du secteur. La diversification des activités devrait permettre au secteur de renouer avec la croissance. Mis à part les bâtiments dévolus aux logements, les centres commerciaux et tertiaires doivent faire l’objet d’un diagnostic immobilier. En se focalisant sur les objectifs environnementaux avec le DPE, les professionnels passent à côté de la demande en diagnostic électrique, diagnostic plomb ou le diagnostic Loi Carrez, autant de contrôles indispensables pour un bien immobilier voué à la location ou à la vente.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.