Trouver sa maison

Trouver facilement sa maison Les maisons anciennes ont un charme campagnard qu’une maison neuve ne possède que rarement.
Les maisons « d’occasion» ont un charme campagnard qu’une maison neuve ne possède que rarement.

Leur prix est généralement plus abordable. Les réparations à faire peuvent souvent être réalisées progressivement. Les pièces sont généralement plus grandes et plus faciles à meubler en rustique.
A moins d’acheter une ruine, il est possible de s’y installer provisoirement sans attendre.
Inconvénients d’une maison ancienne :

Les inconvénients d'une maison ancienne
Le choix n’est pas toujours simple, il faut beaucoup de loisirs pour parcourir la région. L’évaluation des travaux n’est pas facile à faire soi-même. Visiter une maison demande une certaine « technique » car de mauvaises surprises sont toujours possibles (mauvaise orientation, humidité importante). Les artisans locaux sont souvent débordés et les travaux, faute de surveillance, risquent d’être très longs à terminer.

Savoir chercher sa maison c’est l’un des problèmes les plus importants lorsqu’on est décidé à acheter une maison de campagne d’occasion.
Il y a plusieurs façons de procéder, elles peuvent d’ailleurs être combinées.

Les recherches personnelles :
Il faut d’abord commencer par choisir une région d’élection. Suivant son utilisation, la maison de campagne sera proche du domicile habituel (maximum 150 km), ou très éloignée.
Dans le premier cas, la maison de campagne pourra servir chaque week-end, dans le second, elle ne sera utilisée que pour les vacances.
Une fois la région choisie, il faut l’explorer, en voiture de préférence, et s’adresser à toutes les personnes qui peuvent connaître les maisons à vendre dans les villages qui plaisent particulièrement.
Ce sont par exemple le maire, le curé, les commerçants. Des parents ou des amis installés dans la région peuvent également être utiles.
On peut aussi rechercher, au cours de ces promenades, les maisons qui paraissent abandonnées ou fermées depuis longtemps (un jardin mal entretenu en est souvent la preuve). Le voisin le plus proche, très certainement, sera à même d’indiquer si la maison est à vendre et à qui s’adresser.

Attention :
Cette façon de faire est parfois très longue et la chance entre pour une large part dans la réussite. En revanche, le prix pourra souvent être traité à l’amiable et, sans intermédiaire, il sera plus intéressant.

Les journaux et magazines immobilier :
Elles sont très nombreuses et s’achètent chez les marchands de journaux ou par abonnement.

A savoir : les maisons signalées le sont généralement par des professionnels – agents immobiliers et notaires – et ne représentent qu’une fraction des maisons de campagne à vendre. Ce sont souvent des maisons qui se vendent difficilement (prix élevé ou confort restreint).

petite annonce immobiliere
Les petites annonces :
On les trouve dans les journaux locaux ou gratuits. Elles sont publiées soit par des professionnels (agents immobiliers, notaires), soit par des particuliers.

Attention : les maisons les plus intéressantes sont enlevées très vite. Il faut prendre contact avec les vendeurs de celles que l’on a remarquées dès le jour de la parution du journal.

Les annonces légales :
Elles paraissent aussi dans les journaux locaux et sont insérées par les notaires qui doivent vendre les maisons aux enchères (à la bougie).

Attention : il est bon de visiter les lieux avant de pousser aux enchères le jour de la vente. Il est préférable de se faire accompagner d’un architecte qui évaluera les travaux à entreprendre ultérieurement.
On petit aussi demander à un spécialiste une évaluation de la maison (à un architecte ou à un géomètre-expert).

Les agents immobiliers

Ils sont fort nombreux en France et ceux-ci sont obligatoirement affiliés à une Caisse de garantie qui est une parfaite assurance pour l’acheteur (cette caisse rembourserait les fonds déjà versés en cas de détournement par un agent peu scrupuleux).

Lorsqu’on est décidé à faire appel aux services d’un agent immobilier il suffira de relever les adresses des agents de la région et de leur écrire en donnant le plus de renseignements possible sur la maison que l’on désire acheter (dimensions, emplacement dans le village ou à l’extérieur, le confort souhaité, le terrain préféré, le budget prévu, etc.).

Il faudra ensuite sélectionner les réponses les plus intéressantes, puis prendre rendez-vous avec l’agent immobilier pour les visites.

Attention : l’agent immobilier est un vendeur qui a tout intérêt à conclure l’affaire rapidement, et qui a l’habitude (et le talent, généralement) d’emporter la décision.
Il est préférable de ne pas se décider séance tenante, même si la propriété plaît énormément. Certaines, en effet, ont été « arrangées» pour paraître plus séduisantes : du papier peint peut cacher un mur fissuré, un tapis un plancher en mauvais état.
Naturellement cette façon de procéder n’est pas générale, loin de là. Mais avant de signer, il est indispensable de faire visiter la maison par un architecte qui établira le dossier complet des travaux à entreprendre et par un géomètre-expert qui évaluera son prix réel.

Les notaires :
Même processus si l’on veut faire appel aux services d’un notaire. Demander l’adresse des notaires de la région au Conseil supérieur du Notariat.
Une Caisse de garantie permet le remboursement des sommes déjà versées en cas de détournement par un notaire peu scrupuleux.

Attention : contrairement aux ventes réalisées directement à l’amiable ou par l’intermédiaire d’un agent immobilier, les ventes réalisées par un notaire sont onéreuses non seulement pour le vendeur, mais pour l’acheteur .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.